vendredi 29 novembre 2019

Portrait robot d'une caméra de cinéma à destination des constructeurs ...

Certains constructeurs peuvent oublier dans l'ADN de leurs caméras ce qui est primordial pour un opérateur dans le monde de la fiction et donc du workflow cinéma:


Indispensable:
- Couple LOG+Wide Gamut (pas de profils photo ou REC709 seul)
- des codecs simples à étalonner 422 10 bits (I-Frames only comme le DNxHD/HR ou le Prores)
- Proxy HD H264 ou Mpeg2 420 8 bits Long GOP 
- Import de LUT 3D 33 points .cube assignable au VF ou à la sortie HDMI/SDI
- Sortie HDMI 10 bits 422 (ou HD SDI) en mode "super" avec information du viseur
- Des boutons assignables sur la caméra pour: ISO / Shutter / WB / Color Peaking ou Magnifier / Zebra de 30 à 100% et fausses couleurs
- Un USER menu configurable avec toutes les fonctions de la caméra
- Une entrée audio IN protégée (pour ne pas la casser)
- Une sortie audio OUT (écouteurs)
- Un micro intégré (son témoin et tests)
- Capteur S35 ou FF
- de 4 à 6K
- Possiblité de windowing dans le capteur en 4K ou HD
- 24P, 25P, 50P
- Monture ouverte aux adaptateurs EF et PL
- des ND (fixes ou Variables) !
- Une entrée Power qui soit alimentable quand la caméra est en fonction (pour ajout batterie externe)
- des pas de vis sous et sur la caméra (accessoirisation, moniteur, micro, cablages...)
- Un viseur ou une loupe sur l'écran LCD (pour tournage extérieur)


En option:
- RAW 12 bits minimum (en LOG) en interne ou externe via SDI/HDMI
- Alimentation Audio 48V XLR
- TC In/Out
- Gamma/Gamut HDR: HLG/PQ sur HDMI 2.0

Ceci est une liste pour noël !....